Leçon 3 : Jeudi 14 Juillet 2022, L'épreuve du feu



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 3 : Jeudi 14 Juillet 2022, L’épreuve du feu

Jeudi 14 juillet 2022

L’épreuve du feu
Nous ne devrions pas présenter à Dieu nos requêtes afin de le mettre à l’épreuve, pour voir s’il accomplira sa parole, mais parce que nous avons la certitude qu’il l’accomplira ; non pas pour avoir la preuve qu’il nous aime, mais parce que nous l’avons déjà. (Voir Deutéronome 6.16 ; Marc 11.24.) « Sans la foi, il est impossible de lui plaire ; celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hébreux 11.6.)
La foi ne peut être l’alliée de la présomption. Celui-là seul qui a la vraie foi est à l’abri de la présomption. Car celle-ci est la contrefaçon diabolique de la foi. La foi revendique les promesses divines, et produit des fruits d’obéissance. La présomption revendique elle aussi des promesses, mais elle s’en sert, comme Satan, pour justifier le péché (voir Matthieu 4.6,7). La foi aurait conduit nos premiers parents à se confier en l’amour de Dieu, à obéir à ses commandements. La présomption les amena à transgresser sa loi, pensant que son grand amour les préserverait des conséquences de leur péché. Ce n’est pas la foi qui implore la faveur du ciel sans remplir les conditions auxquelles est subordonné le don de la grâce. Une foi authentique a son fondement dans les promesses et les dispositions de l’Écriture.
The Desire of Ages, p. 125, 126 ; Jésus-Christ, p. 108, 109.

Les épreuves, les obstacles sont des moyens choisis par le Seigneur pour nous discipliner et nous aider à réussir. Celui qui lit dans le cœur des hommes les connaît mieux qu’eux-mêmes. Il sait que quelques-uns ont des talents qui, bien employés, pourraient contribuer à l’avancement de son règne. Dans sa providence, il place ces personnes dans certaines situations qui leur permettent de découvrir des défauts ignorés, ce qui leur donne l’occasion de se corriger et de se préparer à son service. C’est pour les purifier qu’il les fait souvent passer par l’épreuve. (Voir Jean 15.1,2.)
Si nous sommes appelés à rencontrer des difficultés, c’est que le Seigneur voit en nous quelques qualités précieuses qu’il veut mettre en valeur. Si rien dans notre personne ne pouvait glorifier son nom, il ne perdrait pas son temps à nous purifier. Ce ne sont pas les pierres sans valeur, mais le minerai précieux qu’il jette dans la fournaise. Le forgeron met le fer et l’acier au feu pour éprouver leur résistance. De même le Seigneur permet que ses enfants passent par l’affliction afin de leur fournir l’occasion de montrer leur trempe et prouver qu’ils peuvent être formés pour son service.
The Ministry of Healing, p. 471 ; Le Ministère de la guérison, p. 406.

Faites le travail qui est à votre portée. Faites-le, même si c’est au travers de périls et de difficultés dans le champ missionnaire. Mais je vous en supplie ne vous plaignez pas des épreuves et des renoncements. Regardez les Vaudois du Piémont. Voyez les plans qu’ils avaient conçus pour que l’évangile brille parmi les esprits obscurcis. Nous ne devrions pas travailler dans l’espoir de recevoir notre récompense dans cette vie, mais avec nos yeux fixés constamment sur le prix à la fin de la course. Maintenant on a besoin d’hommes et de femmes qui soient fidèles à leur tâche comme l’aiguille l’est au pôle, des hommes et des femmes qui travailleraient sans que leur chemin soit aplani et chaque obstacle enlevé.
Testimonies for the Church, vol. 5, p. 406.