Leçon 9 – De tout votre cœur – Leçon de l'école du sabbat 2021(MERCREDI)



FANMIM YO M TAP KONTAN SI NOU TE GADE VIDÉO SA YO KEM PREPARE POU NOU AK ANPIL LANMOU 👇👇

De tout votre cœur

Deutéronome 30:1-10 révèle la grâce et la bonté de Dieu envers les pécheurs et les récidivistes, lorsque ces pécheurs et ces récidivistes furent bénis par Dieu d’une manière unique: « Quelle est, en effet, la grande nation qui ait des dieux aussi proches que l’Éternel, notre Dieu, l’est de nous toutes les fois que nous l’invoquons? » (Deut. 4:7, LSG). Même malgré tout ce qu’Il avait fait pour eux, et malgré le fait qu’ils n’avaient aucune excuse ou justification réelle pour leur péché, ils péchèrent quand même (peut-on comprendre cela?). Et pourtant, même alors – quoi?

Dans Deutéronome 30:1-10, concentrez-vous sur ce qu’impliquaient leur repentance et leur retour (teshuvah) à Dieu. Qu’exigeait-on d’eux, et qu’est-ce que cela devrait nous apprendre aujourd’hui sur l’implication de la vraie repentance?

Finalement, ils firent le choix de revenir à Lui, et de Lui obéir, de tout leur cœur. Dans un sens, le vrai problème était leur cœur, parce que si leurs cœurs étaient un avec Dieu, leurs actions suivraient: c’est-à-dire, qu’ils seraient obéissants.

C’est pourquoi on leur donna la merveilleuse promesse que s’ils « retournaient » au Seigneur, se tournaient sincèrement vers Lui, alors Il œuvrerait en eux et « circoncirait » leurs cœurs. Ils doivent faire le choix, pendant leur captivité, de retourner à Dieu, et Il les ramènerait ensuite à Lui – et même sur la Terre. Et là, dans le pays, Il les bénirait. Et une partie de la bénédiction est qu’Il travaillerait en eux pour tourner leurs cœurs encore plus vers Lui, afin qu’eux et leurs enfants aiment « l’Éternel, leur Dieu, de tout leur cœur et de toute leur âme, afin qu’ils vivent. »

En fin, en répondant aux incitations de Dieu (voir Actes 5:31), ils devraient se repentir véritablement de leurs péchés. Et, bien que se référant à un contexte historique différent, Ellen G. White écrit: « Le peuple a pleuré parce que leurs péchés avaient apporté la souffrance sur eux, mais pas parce qu’ils avaient déshonoré Dieu en transgressant Sa sainte loi. La vraie repentance est plus que le fait d’éprouver du chagrin pour le péché. C’est se détourner complètement du mal. » (Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 557). Et ceci est une vérité que nous pouvons voir dans Deutéronome 30:1-10.

Comment pouvons-nous connaitre la différence entre le fait d’éprouver du chagrin pour les conséquences de nos péchés, ce que n’importe qui peut faire, et le fait d’éprouver du chagrin pour les péchés eux-mêmes? Pourquoi cette distinction est-elle si importante?