Leçon 8 : Mardi 18 Mai 2021, La loi dans le cadre de l'alliance (Deutéronome 10.12,13)



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 8 : Mardi 18 Mai 2021, La loi dans le cadre de l’alliance (Deutéronome 10.12,13)

Mardi 18 mai 2021

La loi au sein de l’alliance

Qu’est-ce que Dieu a dit à Abraham ? « Je l’ai choisi », dit Celui qui sonde les cœurs, « afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Éternel, en pratiquant la droiture et la justice » (Genèse 18.19). Abraham cultiverait la religion du foyer, et la crainte du Seigneur engendrerait chez lui l’intégrité. Celui qui bénit la demeure du juste savait que le patriarche agirait selon sa parole. Il ne faut à aucun moment trahir le dépôt sacré, ou hésiter entre le bien et le mal. Le Saint a donné des règles de conduite applicables à tous, qui constituent l’idéal dont personne ne peut s’écarter impunément. La volonté de Dieu doit être recherchée diligemment et consciencieusement ; il faut lui accorder une importance suprême dans toutes les affaires. C’est du cœur de l’amour infini qu’émanent les lois auxquelles doivent obéir tous les instruments humains.
Selected Messages Book 2, p. 216 ; Messages Choisis, vol. 2, p. 247.

Comprenant la nature et la valeur de la loi divine, Moïse assura les Israélites qu’aucune autre nation ne possédait des statuts aussi justes, aussi sages, aussi miséricordieux que ceux qui leur avaient été confiés. « Voyez, leur dit-il, je vous ai enseigné des lois et des préceptes comme l’Éternel, mon Dieu, me l’a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays où vous allez entrer pour en prendre possession. Vous les observerez et vous les mettrez en pratique ; car cela prouvera votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui, entendant parler de toutes ces lois, diront : Cette grande nation est le seul peuple sage et intelligent ! » (Deutéronome 4.5,6.)
« Souviens-toi, continue Moïse, du jour où tu te présentas devant l’Éternel, ton Dieu, en Horeb » (Deutéronome 4.10). Puis il pose à la conscience de chacun cette question, qui était un défi adressé aux autres peuples : « Quelle est la grande nation qui ait ses dieux près d’elle, comme nous avons l’Éternel, notre Dieu, toutes les fois que nous l’invoquons ? Et quelle est la grande nation qui ait des commandements et des préceptes aussi justes que ceux qui sont prescrits par la loi placée aujourd’hui devant vous ? » (Deutéronome 4.7,8.)
Le même défi s’adresse aujourd’hui aux nations : Quelles sont celles, parmi les plus civilisées, dont les lois puissent être comparées aux préceptes bons, sages et humains confiés à l’ancien peuple de Dieu ? Les lois humaines portent la marque des faiblesses et des passions du cœur naturel, alors que la loi de Dieu porte le sceau du ciel.
Patriarchs and Prophets, p. 464, 465 ; Patriarches et Prophètes, p. 446.

La grâce divine ne nous éloigne jamais de la miséricorde et de l’amour de Dieu. Seule la puissance de Satan agit de cette manière. Quand le Christ prêchait, son message était comme une épée affilée, à double tranchant, perçant les consciences humaines et dévoilant leurs pensées secrètes. Les fidèles messagers du Christ doivent accomplir la même œuvre. Ils doivent prêcher la Parole avec simplicité, pureté et une parfaite intégrité. Ceux qui prêchent ou enseignent doivent obéir fidèlement à leur mandat. Ils doivent veiller sur les âmes comme devant en rendre compte (voir Hébreux 13.17). Jamais ils ne doivent camoufler un « Ainsi a dit le Seigneur » (voir par exemple Exode 7.17, version Martin) sous des paroles conformes à la sagesse humaine. Sans quoi ils neutraliseraient sa vivante énergie, la rendraient faible et impuissante, incapable de donner la conviction du péché. Toute parole prononcée sous la direction du Saint-Esprit sera marquée par une vive sollicitude pour le salut des âmes.
Selected Messages Book 2, p. 158 ; Messages Choisis, vol. 2, p. 181.