Leçon 7 – Loi dans le ciel



Loi dans le ciel

Dieu est un Dieu d’amour, et l’amour est le principe primordial de Son caractère et le fondement de Son gouvernement. Et parce que Dieu veut que nous L’aimions en retour, Il nous a créés comme des créatures morales avec la liberté morale, la liberté inhérente à l’amour.

Et au cœur de l’idée de la liberté morale se trouve la loi morale. Les particules subatomiques, les vagues d’océans, les kangourous, bien que suivant, dans une certaine mesure la loi naturelle, ne suivent pas ou n’ont pas besoin de loi morale. Seuls les êtres moraux en ont besoin, c’est pourquoi même dans le ciel, Dieu a une loi morale pour les anges.

Lisez Ézéchiel 28:15, 16, qui parle de la chute de Lucifer dans le ciel. L’« iniquité » a été trouvé en lui, et il a également « péché. » Qu’est-ce que l’utilisation de ces mots ici, dans le contexte du ciel, révèle sur l’existence de la loi morale dans le ciel?

L’« iniquité » et le « péché » sont des mots utilisés ici-bas parmi nous les humains. Mais l’Écriture utilisa les mêmes termes pour ce qui s’est passé dans le ciel, dans une autre partie de la création elle-même. Cela devrait nous dire quelque chose sur ce qui existe dans le ciel, ainsi que sur la terre.

Lisez « Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: tu ne convoiteras point. » (Rom. 7:7, LSG). Comment la même idée, du moins en principe, pourrait-elle exister au ciel, où les êtres moraux – les anges – existent aussi?

Comme l’explique Ellen G. White: « La volonté de Dieu s’exprime dans les préceptes de Sa sainte loi, et les principes de cette loi sont ceux du ciel. Les anges n’atteignent aucune connaissance supérieure si ce n’est de connaitre la volonté de Dieu, et faire Sa volonté est le plus haut service que peut engager leurs pouvoirs. » (Thoughts From the Mount of Blessing, p. 109).

Que ce soit au ciel ou sur la terre – cela n’a pas d’importance: si Dieu a des êtres moraux, Il aura une loi morale pour les gouverner, et la violation de cette loi, dans le ciel ou sur la terre, est un péché.

Pourquoi l’idée d’une loi morale est-elle inséparable de l’idée d’êtres moraux? Sans cette loi, qu’est-ce qui définirait ce qui est moral et ce qui ne l’est pas?