Leçon 6 – La coalition de Babel-LEÇON DE L'ÉCOLE DU SABBAT 2022(MERCREDI)



Leçon 6 – La coalition de Babel-LEÇON DE L’ÉCOLE DU SABBAT 2022(MERCREDI)

LEÇON MARDI

AL chante avem

CRÉE A L’IMAGE DE DIEU

DANIEL ETUDES BIBLIQUES

SA SE JEUX BIBLIQUES LA AL JWE

SIW TA RENMEN APRANN PLUS SOU LABIB
OU K SWIV NOU SOU KANAL SA👇👇👇

OU KAPAB MANB KANAL LA TOU 👇👇👇

SIW TA RENMEN EDE KANAL LA
PIX 800-045-929-99
La coalition de Babel

Lisez Genèse 14:1-17. Qu’est-ce qui est important dans cette guerre qui se déroule juste après le don de la terre promise? Que nous apprend cette histoire sur Abram?

C’est la première guerre terrestre rapportée dans les Écritures (Genèse 14:2). La coalition de quatre armées de Mésopotamie et de Perse contre l’autre coalition de cinq armées cananéennes, y compris les rois de Sodome et de Gomorrhe (Genèse 14:8), suggère un grand conflit (Genèse 14:9). La raison de cette opération militaire est liée au fait que les peuples cananéens se soient rebellés contre leurs suzerains babyloniens (Genèse 14:4, 5). Bien que cette histoire fasse référence à un conflit historique spécifique, le moment de cette guerre « mondiale », étant juste après le don de la terre promise par Dieu à Abram, donne à cet évènement une signification spirituelle particulière.

L’implication de tant de peuples du pays de Canaan suggère que la question en jeu dans ce conflit concernait la souveraineté sur la terre. Ironiquement, le camp d’Abram, la partie vraiment intéressée, parce qu’il est le seul véritable propriétaire de la terre, est la seule force qui reste en dehors du conflit, du moins au début.

La raison de la neutralité d’Abram est que, pour Abram, la terre promise n’a pas été acquise par la force des armes ou par la sagesse des stratégies politiques. Le royaume d’Abram était le don de Dieu. La seule raison pour laquelle Abram interviendra est le sort de son neveu Lot, qui a été fait prisonnier au cours des batailles (Genèse 14:12, 13).

« Abram, qui vit en paix aux chênes de Mamré, apprend d’un fugitif les nouvelles de la bataille et le malheur qui vient d’atteindre son neveu. Exempt de rancœur à son sujet, il sent se réveiller toute son affection pour son parent et prend la résolution de le sauver. Après avoir cherché conseil dans la prière, il se prépare à la guerre. » Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 111.

Mais Abram n’affronta pas toute la coalition. Dans ce qui a dû être une opération commando rapide et nocturne, il n’attaqua que le camp où Lot était détenu prisonnier. Lot fut sauvé et avec lui le roi de Sodome. Ainsi, cet homme fidèle de Dieu fit également preuve d’un grand courage et d’une grande force d’âme. Il ne fait aucun doute que son influence dans la région a grandi, et les gens ont vu le genre d’homme qu’il était et ont appris quelque chose de plus sur le Dieu qu’il servait.