Leçon 4- (Vendredi) "Le prix du repos" Leçon de l'école du sabbat 2021



Leçon 4- (Vendredi) « Le prix du repos » Leçon de l’école du sabbat 2021

« Le repentir de David est profond et sincère. Il ne fait pas le moindre effort pour pallier son crime. Sa prière ne trahit aucun désir d’échapper au châtiment dont il est menacé… Il voit la souillure de son âme. Il abhorre son péché. Ce n’est pas seulement le pardon qu’il demande, mais la pureté du cœur… Il voit dans les promesses divines au pécheur repentant la preuve de son pardon et de la faveur du ciel restituée… Le sacrifice agréable à Dieu, c’est un esprit brisé!

David tomba, mais Dieu le releva… David s’humilia et se confessa, tandis que Saül méprisa les réprimandes et s’endurcit dans l’impénitence.

Le cas de David a été dans tous les siècles. Une source de consolation pour les âmes qui, victimes de la tentation, se débattent sous le poids de leur culpabilité. Des milliers d’enfants de Dieu entrainés dans le péché… se sont rappelés la sincérité de son repentir, et ce souvenir leur a donné le courage de l’imiter et de marcher à nouveau dans la voie des commandements de Dieu.

Toute âme qui… reconnait ses fautes et consent à les confesser humblement peut être assurée qu’il y a pour elle de l’espoir… Le Seigneur ne repousse jamais une âme vraiment contrite. » – Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 284.

Discussion:

1. Comment pouvons-nous trouver l’équilibre entre la reconnaissance de notre péché inhérent et notre besoin de pardon, et en même temps, vivre comme fils et filles pardonnés que nous sommes du Roi de l’univers?

2. Pourquoi tout péché est-il, en fin de compte, un péché contre Dieu? Que signifie pécher contre Dieu?

3. Que pouvons-nous dire à un non-croyant qui lutte contre la perte de personnes innocentes, comme Urie ou le nouveau-né de David et Bath-Schéba? Comment expliquer l’amour et la justice de Dieu dans une telle situation? En quoi le grand conflit offre-t-il une perspective utile?

4. Pourquoi la Bible consacrerait-elle deux chapitres entiers à l’histoire sordide de David et Bath-Schéba? À quoi sert le récit de cette histoire?

5. Attardez-vous sur l’idée que le péché nous sépare de Dieu comme l’exprime le Psaume 51:11, 12. Quelle a été votre propre expérience de la manière dont cela se produit? Comment vous êtes-vous senti? Comment expliqueriez-vous à quelqu’un ce qu’est cette séparation et pourquoi elle est si inconfortable? Pourquoi la promesse de la grâce est-elle le seul remède?