Leçon 4 : Questionnaire JA, Lundi 18 Juillet 2022, Totalement dépendant de Dieu



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Jeunes

Leçon 4 : Questionnaire JA, Lundi 18 Juillet 2022, Totalement dépendant de Dieu

interpréter
Totalement dépendant
Le principe du sabbat (reconnaissance et dépendance du Créateur) existait avant que le jour du sabbat ne soit introduit en Eden. Ellen White écrit : « Après la transgression d’Adam, les principes de la loi n’ont pas été modifiés, mais ont été définitivement arrangés et exprimés pour rencontrer l’homme dans sa condition déchue. (Ellen G. White, The Faith I Live By (Washington, DC: Review and Herald, 1958), 80.) Les lois permettent à des esprits finis de comprendre et d’observer des principes. Les limites de vitesse sont des lois; le souci désintéressé du bien-être des autres est le principe.

La réalité est que sans Dieu, rien n’existerait. « Il est avant toutes choses, et par lui tout subsiste » ( Col. 1:17, KJV ). Dieu se tient singulièrement comme la cause sans cause de tout ce qui existe. Qu’elle soit reconnue ou non, alors, tout dépend de Lui pour son existence. Du brin d’herbe au lion majestueux en passant par, oui, même l’incroyant, tous dépendent de Dieu pour la vie ! « Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » ( Matt. 5:45 ). Sans Dieu, il n’y a pas de vie.

À l’arbre interdit, le serpent a insinué qu’il est en effet possible de vivre une vie en dehors de la volonté de Dieu. Il a dit à Eve que si elle désobéissait à Dieu en mangeant le fruit, elle ne mourrait pas. Mais le péché a provoqué une rupture entre l’humanité et Dieu ( Ésaïe 59:1 , 2 ). Même après qu’ils aient péché, cependant, c’est le Dieu omniscient qui est venu chercher Adam et Eve qui se cachaient de sa présence dans la honte ( Gen. 3: 9-11 ). Ils se cachaient de Celui qui était leur source de vie.

Dans notre état de péché, nous nous séparons de ces choses qui engendrent la vie, même de la vie elle-même. La dépendance de Dieu ne résultait pas du péché. Il est endémique à la relation Créateur-créature. En tentant de devenir un dieu ( Gen. 3:5 ), l’humanité a cherché à vivre indépendamment de Dieu (ce qui est une impossibilité ontologique). Rien ne peut exister indépendamment de Dieu.

Christ est venu pour redonner vie à sa création déchue ( Jean 10:10 ). La vie, et celle qui est fructueuse, ne peut être trouvée que si nous restons en Christ ( Jean 15: 5 , 6 ).

Alors que nous cessons de travailler chaque sabbat, on nous rappelle que ce n’est pas notre travail qui nous donne la vie. Nos esprits sont attirés par la source de la vie dont nous dépendons pour la vie. Ce n’est qu’en embrassant notre dépendance à l’égard de Dieu que nous pouvons vivre la vie dans sa plénitude.