Leçon 4 : Dimanche 17 Juillet 2022, "À son image"



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 4 : Dimanche 17 Juillet 2022, « À son image »

Dimanche 17 juillet 2022

“A son image”
Une transformation semblable à celle que l’on peut voir dans la vie de Jean résulte toujours d’une communion étroite avec le Christ (voir Marc 3.17 ; Jean 13.23). Il peut y avoir des défauts accusés dans le caractère, mais lorsqu’on devient un vrai disciple du Sauveur, la grâce divine régénère l’individu et le sanctifie. Le chrétien qui contemple, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur est « transformé de gloire en gloire », jusqu’à ressembler à celui qu’il adore (voir 2 Corinthiens 3.18).
Jean était le prédicateur de la sainteté et, dans ses épîtres, il édicte des règles infaillibles qui doivent servir de ligne de conduite à tous les chrétiens. « Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur », écrit-il. « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. » (Jean 3.3 ; 2.6.)
Jean enseigne que le chrétien doit être pur dans sa vie et dans son cœur ; il ne saurait se contenter d’une vaine profession de foi. Comme Dieu est saint dans sa sphère, ainsi l’homme, par la foi en Christ, deviendra saint dans la sienne (voir 1 Pierre 1.15,16 ; Lévitique 20.26 ; Matthieu 5.48).
The Acts of the Apostles, p. 559 ; Conquérants pacifiques, p. 498, 499.

Plus vous étudiez le caractère du Christ, plus il vous semblera attirant. Il deviendra pour vous un compagnon très proche ; et vos affections se porteront sur Lui. Si l’esprit est façonné par ce qui le captive le plus, alors penser à Jésus, parler de Lui vous rendra capable de lui ressembler dans votre état d’esprit et votre caractère. Vous refléterez son image en ce qui est élevé, pur et spirituel. Vous aurez acquis la façon de penser du Christ et Il pourra vous envoyer dans le monde en tant que Son représentant spirituel.
Reflecting Christ, p. 65.

Il m’a été montré que dans le futur, nous verrions comment nos épreuves furent intimement liées à notre salut, et comment ces légères tribulations produisirent en nous « au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire » (voir 2 Corinthiens 4.16-18).
Paul compara à un moment les années de renoncement, de privations, d’épreuves, d’afflictions et de persécutions qu’il supporta. Les choses du temps présent n’étaient pas considérées comme dignes d’attention comparées au poids éternel de gloire qui l’attendait lorsqu’il aurait terminé la lutte (voir 2 Timothée 4.7,8). Ces afflictions- là étaient les instruments de Dieu, destinés à la perfection du caractère chrétien. Quelles que soient les circonstances de la vie du chrétien ; peu importe combien obscur et mystérieux sont les chemins de la Providence ; peu importe combien grandes sont les privations et les souffrances, il peut en détourner les regards pour les diriger vers l’invisible et l’éternité. Il possède la sécurité bénie que toute chose concourt à son bien (voir Romains 8.28).
The SDA Bible Commentary, vol. 6, p. 1099 ;
Commentaire d’Ellen White sur 2 Corinthiens 4.17,18.