Leçon 3 : Vendredi 14 Janvier 2022, Pour aller plus loin…



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 3 : Vendredi 14 Janvier 2022, Pour aller plus loin…

Vendredi 14 janvier 2022

Pour aller plus loin :
°Dans les Lieux célestes, « Briser le pouvoir de la mort », p. 46 ;

°The Faith I Live By, p. 40, “A Personal God,” [Un Dieu personnel]

« Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts » (Hébreux 1.1-3).

Dieu est esprit, mais il est aussi un être personnel. Dieu, par son Fils, s’est révélé comme un être personnel. Reflet de la gloire du Père, « l’empreinte de sa personne » (Hébreux 1.3), Jésus revêtit une forme humaine pour venir sur la terre. C’est donc un Sauveur personnel qui descendit ici-bas et remonta au ciel où il intercède pour nous devant le trône de Dieu (voir Romains 8.33,34).
Je vis un trône, et sur ce trône étaient assis le Père et le Fils. J’admirai le visage de Jésus et sa personne adorable. Mais je ne pouvais voir le Père, car une nuée glorieuse le couvrait. Je demandai à Jésus si le Père avait la même forme que lui. Il me répondit par l’affirmative, mais je ne pouvais pas le voir, car, ajouta-t-il, « si tu voyais une fois la gloire de sa personne, tu cesserais d’exister ».
La théorie selon laquelle Dieu est à l’état d’essence immanente dans tout ce qui existe est acceptée par un grand nombre de ceux qui prétendent croire aux Saintes Ecritures ; mais cette théorie est une séduction des plus dangereuses… Si le Créateur est une essence répandue dans toute la nature, il habite en chaque homme, et pour arriver à la sainteté, celui-ci n’a qu’à laisser se développer la puissance qui est en lui… Ces théories [panthéisme, etc.], suivies jusque dans leurs conclusions logiques, … suppriment la nécessité de l’expiation et font de l’homme son propre sauveur. Ceux qui les acceptent courent le grand danger de considérer finalement la Bible comme une fiction…
Nous pouvons comprendre la révélation que Dieu a donnée de lui-même dans sa Parole, et elle doit faire l’objet de notre méditation ; mais au-delà il nous est impossible de pénétrer… Nul ne peut comprendre Dieu et ne doit se permettre de spéculer sur sa nature. C’est ici que le silence est éloquent. Celui qui est omniscient défie toute discussion. »