Leçon 3 – La deuxième dîme (VENDREDI)-LEÇON DE L'ÉCOLE DU SABBAT 2023



Enskri nan kanal la ——–

Enskri nan lòt kanal mwen an —-

LIKE,PATAJE

SI’W VLE SIPÒTE TRAVAY LA EKRI’M NAN e-mail sa — etienne.jorab@yahoo.fr

Rejoignez cette chaîne pour bénéficier d’avantages exclusifs :

Réflexion avancée
Lisez l’écrit le plus compréhensif d’Ellen G. White sur la dime dans: Testimonies for the Church, vol. 9, pp. 245-252. Étudiez la Section III du sous-titre: Counsels on Stewardship, p. 65 à 107. « Si les dimes sont apportées à la maison du trésor, la bénédiction de Dieu se répandra sur celui qui obéit… Si tous ceux qui prétendent croire à la vérité donnaient à Dieu la dime qui lui appartient et se soumettaient à sa volonté, le trésor serait abondamment pourvu des moyens nécessaires à l’avancement de la grande œuvre du salut. » Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. 1, p. 430. C’est une déclaration merveilleuse. Si nous donnions tous nos dimes fidèlement, Dieu nous bénirait avec des fonds pour augmenter nos offrandes de 1000%.

« Le contrat que Dieu a fait avec l’homme se trouve dans le troisième chapitre de Malachie. Là, le Seigneur précise Sa part du contrat qui consiste à accorder Ses abondantes bénédictions à ceux qui Lui rendront fidèlement la dime et les offrandes. » (Ellen G. White, Review and Herald, 17 dé-cembre 1901.)

« Chacun doit se souvenir que les droits divins priment tous les autres. Le Seigneur nous comble de ses bienfaits, et selon le contrat qu’il a passé avec l’homme, la dixième partie de son revenu doit lui être restituée. Il a fait de nous ses économes, et au sujet de la dixième partie des biens qu’il nous a confiés, il dit: Elle m’appartient. Nous devons donc lui rendre cette dixième partie. C’est le Christ qui a présidé à cet arrangement. » Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. 3, p. 38.

Discussion:

1.Attardez-vous davantage sur cette idée que la pratique existait bien avant l’ancien Israël. Comment ce fait nous aide-t-il à comprendre la perpétuité de cette obligation de notre part devant Dieu?

2. En classe, discutez de la question posée à la fin de l’étude de lundi. Pensez à ce qui se passerait si les gens décidaient d’envoyer leur dime ailleurs. Qu’arriverait-il à notre église? Aurions-nous encore une église? Qu’y a-t-il de mal au fait de dire: eh bien, ma dime est si petite par rapport à tout le reste, cela n’a pas d’importance? Et si tout le monde pensait ainsi?

3. Partagez avec les autres ce que vous avez appris et vécu en prélevant la dime. Que pouvez-vous enseigner aux autres sur cette pratique?