Leçon 2 – Déclarations contradictoires (DIMANCHE)-LEÇON DE L'ÉCOLE DU SABBAT 2022



Leçon 2 – Déclarations contradictoires (DIMANCHE)-LEÇON DE L’ÉCOLE DU SABBAT 2022

Déclarations contradictoires
Le monde, tel qu’il venait du Seigneur, était parfait (Genèse 1:31). La mort était une expérience inconnue pour Adam et Ève. Dans ce contexte, Dieu alla dans le jardin d’Éden et avertit: « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » (Genèse 2:16, 17, LSG).

Comment Genèse 2:16, 17 montre-t-il la réalité du libre arbitre dans la perfection de l’Éden? Autrement dit, pourquoi Dieu aurait-Il eu besoin de les avertir s’ils n’avaient pas la capacité de choisir librement?

Quelque temps après cet avertissement de Dieu, Satan prit la forme d’un serpent etentra également dans l’Éden. Ève vit le serpent manger joyeusement le fruit défendu sans mourir. Lucifer avait « lui-même mangé du fruit défendu » (Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 30), et rien ne lui était arrivé.

Lisez Genèse 3:1-4. En vous mettant dans la position d’Ève, pourquoi ces paroles auraient-elles pu sembler convaincantes?

Du point de vue de la logique humaine, l’argument du serpent semblait beaucoup plus convaincant que la parole de Dieu. Tout d’abord, il n’y avait aucune preuve dans le monde naturel, jusqu’alors, de l’existence du péché et de la mort. Deuxièmement, leserpent mangeait le fruit défendu et l’appréciait beaucoup. Alors, pourquoi Ève devraitelle se retenir de faire autant? Le commandement de Dieu semblait être trop restrictif et insensé.

Malheureusement, en faisant le choix entre les deux déclarations contradictoires, Ève ignora trois principes de base: (1) la raison humaine n’est pas toujours le moyen le plus sûr d’évaluer les questions spirituelles; (2) la Parole de Dieu peut nous sembler illogique et insensée, mais elle est toujours juste et digne de confiance; et (3) il y a des choses qui ne sont pas mauvaises en soi, mais Dieu les a choisies comme tests d’obéissance.

Nous devons réaliser que l’expérience d’Ève dans le jardin d’Éden n’est pas un cas unique dans le temps. Chaque jour et chaque instant, nous devons choisir entre la Parole de Dieu (qui pour beaucoup peut être impopulaire) et les appels séduisants de notre culture environnante. Notre choix aura des conséquences éternelles.

Rejoignez cette chaîne pour bénéficier d’avantages exclusifs :