Leçon 13 : Dimanche 19 Septembre 2021, Une vision concernant la fin des temps



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la méditation des Adultes

Leçon 13 : Dimanche 19 Septembre 2021, Une vision concernant la fin des temps

Dimanche 19 septembre 2021

Une vision de la fin
Patmos, île rocheuse et désertique, située dans la mer Egée, avait été choisie par le gouvernement romain comme lieu de déportation pour les criminels. Mais au serviteur de Dieu, ce lieu de détention inhospitalier devint la porte du ciel. Là, séparé de l’agitation de la vie, de l’activité des années écoulées, il était en communion avec Dieu, avec le Christ et les anges, et il en reçut des instructions pour l’Église des temps futurs…
Parmi les falaises et les rochers de l’île de Patmos, Jean communiait avec son Maître. Il faisait un retour en arrière, et pensait aux bénédictions dont il avait été l’objet et à la paix qui inondait son cœur. Ayant vécu une vie de chrétien, il pouvait dire : « Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie » (1 Jean 3.14). Il n’en était pas de même pour l’empereur qui l’avait exilé ; celui-ci ne pouvait voir, en jetant un regard en arrière, que champs de bataille ou de carnage, foyers détruits, veuves et orphelins en larmes, fruits de ses désirs ambitieux de domination.
The Acts of the Apostles, p. 570, 571 ; Conquérants pacifiques, p. 509.

Jean se rappelle les merveilleux incidents dont il a été témoin dans la vie du Christ. En imagination, il se souvient avec joie des précieuses occasions dont il a été jadis favorisé et il s’en trouve grandement réconforté. Soudainement sa méditation est brisée ; quelqu’un s’adresse à lui sur un ton distinct et clair. Il se retourne pour voir d’où vient la voix et voici, il contemple son Seigneur, Celui qu’il a aimé… Ce n’est plus cet « homme de douleur, habitué à la souffrance » (Ésaïe 5.3)…
Jean, qui a tant aimé son Seigneur et qui a pris fermement position pour la vérité devant la perspective de l’emprisonnement, des coups de fouet et d’une mort imminente, ne peut pas endurer la gloire excellente de la présence du Christ et il tombe au sol comme frappé à mort. Jésus pose alors Sa main sur la forme prostrée de Son serviteur, en disant : « Ne crains point !… J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles » (Apocalypse 1.17,18). Jean reçoit alors la force de vivre en présence de son Seigneur glorifié et la sainte vision du plan de Dieu pour les époques futures lui est présentée.
The Sanctified Life, p. 77, 78 ; La Vie sanctifiée, p. 42.

« Jésus s’approcha et leur parla ainsi : … voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28.20). Il est notre puissance, notre réconfort. Nous n’avons aucune force en nous-mêmes (voir Jean 15.5). Mais il nous dit : « Je suis avec vous tous les jours » et il nous aide à accomplir notre tâche, il nous guide, il nous réconforte, il nous sanctifie et il nous soutient ; il nous inspire des paroles qui peuvent susciter l’intérêt d’autrui pour le Christ et éveiller dans leur esprit le désir de comprendre l’espérance et le sens de la vérité, les faisant ainsi passer de l’ombre à la lumière (voir 1 Pierre 2.9).
… À nous aussi cette même promesse est faite. Le temps n’y a rien changé. Jésus est avec nous comme il le fut avec ses premiers disciples, et il y restera « jusqu’à la fin du monde ».
In Heavenly Places, p. 188 ; Dans les Lieux célestes, p. 189.