Leçon 12 : Dimanche 11 Septembre 2022, Soumission pour le service



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 12 : Dimanche 11 Septembre 2022, Soumission pour le service

Dimanche 11 septembre 2022

Soumission pour le service
(Paul) nous recommande… de posséder « les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort » (Philippiens 2.5-8).
… (Paul) était sûr que si les hommes pouvaient être amenés à comprendre la valeur du grand sacrifice de la Majesté céleste, l’égoïsme serait banni des cœurs. Il s’évertue à nous faire bien saisir la merveilleuse bienveillance de Jésus envers les pécheurs. Il commence par attirer l’attention sur la place que le Sauveur occupait au ciel dans le sein du Père ; puis il le montre renonçant à sa gloire, se soumettant volontairement aux conditions humiliantes de la vie humaine, « prenant une forme de serviteur », et devenant obéissant jusqu’à la mort la plus ignominieuse, la plus révoltante, la plus atroce, celle de la croix.
The Ministry of Healing, p. 501 ;
Le Ministère de la guérison, p. 433, 434.

J’ai été frappé par l’exemple des Vaudois (du Piémont) et comment ils ont souffert pour leur religion. Ils étudiaient consciencieusement la Parole de Dieu et vivaient selon la lumière qu’ils avaient reçue. Ils ont été persécutés et chassés de leurs maisons ; ce qu’ils possédaient, ce qu’ils gagnaient grâce à un dur labeur, leur a été pris et leurs maisons brûlées. Ils ont dû fuir dans les montagnes et là, ont souffert d’incroyables privations et épreuves. Ils ont subi la faim, la fatigue, la nudité et le froid. Les seuls vêtements dont beaucoup d’entre eux ont pu se vêtir étaient faits de peaux de bêtes. Et cependant, ces malheureux sans-abris se réunissaient pour unir leurs voix : ils chantaient et louaient Dieu d’être reconnus dignes de souffrir pour le nom de Jésus. Ils s’encourageaient mutuellement et étaient reconnaissants pour leurs misérables refuges. Beaucoup de leurs enfants tombaient malades et mouraient de faim et de froid et cependant leurs parents n’ont, pas un seul instant, songé à renoncer à leur religion. Ils donnaient bien davantage de prix à l’amour et à la faveur divine qu’au bien-être et aux richesses terrestres. Ils recevaient leur consolation de Dieu et se réjouissaient d’avance de la récompense future.
Testimonies for the Church, vol. 1, p. 371.

(Dieu) a besoin de serviteurs fidèles, d’hommes de prière, qui consentent à semer le long des eaux (voir Ésaïe 32.20). Ceux qui se mettront à ce travail seront surpris de constater que les épreuves, résolument supportées au nom et avec la force de Jésus, les rendront fermes dans la foi et leur donneront un nouveau courage. Sur le sentier de l’humble obéissance se rencontrent la sécurité et la force, le réconfort et l’espérance. Mais la récompense ne sera pas le lot de ceux qui ne veulent rien faire pour le Maître. La faiblesse de leurs mains ne leur permettra pas de saisir le bras du Tout-Puissant, leurs genoux vacillants ne pourront les soutenir aux jours de l’adversité. Ceux qui lisent leur Bible et travaillent pour le Christ recevront une glorieuse rétribution, et entendront résonner ces paroles : « C’est bien, bon et fidèle serviteur ; … entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25.21).
Testimonies for the Church, vol. 4, p. 76 ;
Témoignages pour l’Église, vol. 1, p. 533.