Leçon 12 : Dimanche 11 Juin 2023, Blessure mortelle



Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter la leçon des Adultes

Leçon 12 : Dimanche 11 Juin 2023, Blessure mortelle

Dimanche 11 juin 2023

Blessure mortelle
… Rome n’hésita pas à effacer de la loi de Dieu le deuxième commandement, qui condamne précisément le culte des images taillées ; et, pour rétablir le nombre (dix), le dixième commandement fut divisé en deux. Les concessions faites au paganisme ouvrirent
la voie à un nouvel attentat contre l’autorité du ciel : Satan falsifia le quatrième commandement, en essayant d’éliminer l’ancien sabbat, jour que Dieu avait béni et sanctifié, et de lui substituer un jour que les païens observaient sous le nom de « jour vénérable du soleil ». Au début, ce changement ne fut pas opéré ouvertement. Durant les premiers siècles, tous les chrétiens observaient le vrai sabbat. Soucieux de sauvegarder l’honneur de Dieu et convaincus de l’immutabilité de sa loi, ils veillaient avec un soin jaloux sur ses préceptes sacrés. Aussi Satan manœuvra-t-il par ses agents avec une grande habileté. Pour attirer l’attention sur le premier jour de la semaine, on commença par en faire une fête en l’honneur de la résurrection du Christ. On y célébra des services religieux, tout en le considérant comme un jour de divertissement, tandis que le sabbat continuait à être sanctifié.
The Story of Redemption, p. 328 ; L’Histoire de la rédemption, p. 337.

« Il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois. » Le prophète nous dit également : « Je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort » et : « Si quelqu’un doit aller en captivité, il ira en captivité ; si quelqu’un doit être tué par l’épée, il sera tué par l’épée. Ces quarante-deux mois représentent la même période de temps que celle du chapitre 7 de Daniel : « un temps, des temps et la moitié d’un temps », soit trois ans et demi ou 1260 jours ou années, période pendant laquelle la puissance papale allait opprimer le peuple de Dieu. Cette période, comme il a été dit dans les chapitres précédents, a commencé avec la suprématie de la papauté en 538 de notre ère et s’est terminée en 1798. C’est à cette date que le pape fut fait prisonnier par l’armée française, que sa puissance a reçu sa blessure mortelle, et que cette prédiction s’accomplit : « Si quelqu’un doit aller en captivité, il ira en captivité. » (Daniel 7)
The Great Controversy, p. 439 ; Le Grand Espoir, 3e édition, p. 321.

Mais il n’y a qu’une chose au monde à laquelle nous puissions nous fier : la Parole de Dieu. « Cherchez premièrement son royaume et sa justice ; et tout cela vous sera donné par surcroît. » (Matthieu 6.33.)Même dans cette vie-ci il ne nous est pas avantageux de nous départir de la volonté de notre Père céleste. Si nous avons appris à connaître la puissance de sa Parole, nous ne suivrons pas les suggestions de Satan pour nous procurer de la nourriture ou pour sauver notre vie. Nous nous demanderons seulement : Qu’est-ce que Dieu a commandé ? Qu’a-t-il promis ? Ayant répondu à ces questions, nous obéirons au commandement, nous aurons foi à la promesse.
Dans la dernière phase du grand conflit avec Satan ceux qui resteront fidèles à Dieu seront privés de tout soutien terrestre. Parce qu’ils auront refusé de violer sa loi pour obéir aux pouvoirs terrestres, on leur interdira d’acheter ou de vendre. On finira par décréter qu’ils soient mis à mort. (Apocalypse 13.11-17.) Mais à ceux qui obéiront est faite cette promesse : « Celui-là habitera dans les lieux élevés ; la forteresse bâtie sur le rocher sera sa retraite ; son pain lui sera donné ; ses provisions d’eau ne lui manqueront point ». (Ésaïe 33.6.) Les enfants de Dieu vivront par cette promesse.
The Desire of Ages, p. 121 ; Jésus-Christ,p. 103.