Leçon 11- Problèmes familiaux (DIMANCHE)-LEÇON DE L'ÉCOLE DU SABBAT 2022- (10000)



Leçon 11- Problèmes familiaux (DIMANCHE)-LEÇON DE L’ÉCOLE DU SABBAT 2022
LEÇON SAMEDI

AL chante avem

DANIEL ETUDES BIBLIQUES

SA SE JEUX BIBLIQUES LA AL JWE

SIW TA RENMEN APRANN PLUS SOU LABIB
OU K SWIV NOU SOU KANAL SA👇👇👇

OU KAPAB MANB KANAL LA TOU 👇👇👇

SIW TA RENMEN EDE KANAL LA
PIX 800-045-929-99
Problèmes familiaux

Jacob s’installa enfin dans le pays. Alors qu’Isaac n’était qu’un « étranger », le texte dit aussi que Jacob « demeura dans le pays » (Genèse 37:1). Toutefois, c’est quand il s’installa dans le pays que les ennuis commencèrent, cette fois de l’intérieur de la famille. Le problème ne portait pas sur la possession de la terre ou sur l’utilisation d’un puits; c’était principalement spirituelle.
Lisez Genèse 37:1-11. Quelle dynamique familiale prédisposait les frères de Joseph à le haïr autant?
Dès le début, nous comprenons que Joseph, le fils de la vieillesse de Jacob (Gen. 37:3), jouissait d’une relation spéciale avec son père, qui « l’aimait plus [que tous ses frères] » (Genèse 37:4, LSG). Il est même allé jusqu’à lui faire « une tunique de plusieurs couleurs » (Genèse 37:3, LSG), un vêtement de prince (2 Sam. 13:18), une indication de l’intention secrète de Jacob d’élever Joseph, le premier fils de Rachel, au statut de premier-né.
L’avenir confirmera, en effet, les souhaits de Jacob parce que Joseph finira par recevoir les droits du premier-né (1 Chron. 5:2). Il n’est donc pas étonnant que les frères de Joseph le haïssent tant et ne puissent même pas engager des conversations pacifiques avec lui (Genèse 37:4).
De plus, Joseph rapportait à son père tout comportement répréhensible de ses frères (Genèse 37:2). Personne n’aime un mouchard.
Alors, quand Joseph parlait de ses rêves, suggérant que Dieu le mettrait dans une position plus élevée et au point qu’eux, ses frères, s’inclineraient devant lui, ils le haïrent encore plus. Le caractère véritablement prophétique des rêves est même ratifié par le fait qu’ils soient répétés (voir Genèse 41:32). Bien que Jacob ait ouvertement réprimandé son fils (Genèse 37:10), il garda cet incident dans son esprit, méditant sur sa signification et attendant son accomplissement (Genèse 37:11). L’implication est que, peut-être, au fond de lui, il pensait qu’il pourrait y avoir quelque chose à ces rêves après tout. Il avait raison, même s’il ne pouvait pas le savoir à l’époque.
Lisez Matthieu 20:26, 27. Quel principe crucial est révélé ici et comment pouvons-nous apprendre à manifester dans notre propre vie ce qu’il enseigne