Leçon 10 – Célébrer la liberté – Leçon de l'école du sabbat 2021(LUNDI)



Leçon 10 – Célébrer la liberté – Leçon de l’école du sabbat 2021(LUNDI)

Célébrer la liberté

Comme nous l’avons vu précédemment, le sabbat ne se limite pas aux jours de la création. La deuxième fois que nous entendons les dix commandements, Moïse passe en revue les 40 ans d’Israël dans le désert. Cette fois, la phrase introduisant la raison de sanctifier le sabbat ne concerne pas la création mais plutôt la libération de l’esclavage et de la servitude en Égypte (Deut. 5:12-15).

Et même si, aujourd’hui, nous ne sommes pas esclaves en Égypte, nous pouvons tous faire face à une autre forme d’esclavage, qui, d’une certaine manière, peut être tout aussi oppressante.

Quelles sont les autres formes d’esclavage auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui? Lisez Genèse 4:7, Hébreux 12:1, et 2 Pierre 2:19.

Le sabbat est une célébration de la liberté de toutes les choses qui nous maintiennent en esclavage. Le sabbat nous rappelle que nous sommes libérés du péché, non par notre propre force, mais par la puissance de Dieu, qui nous est offerte par la foi. Cela nous rappelle également que c’est une liberté que nous n’avons pas méritée. Les premiers-nés des Israélites étaient sauvés par le sang de l’agneau aspergé sur les linteaux de la porte le soir précédant leur exode d’Égypte (Exode 12). Nous aussi, nous avons été sauvés par le sang de l’Agneau, et nous devons maintenant marcher dans la liberté qui est la nôtre en Jésus-Christ.

Lisez Romains 6:1-7. Que dit Paul ici, qui peut être lié à ce qui nous a été donné pendant le sabbat?

Dans les termes mêmes de Deutéronome 5:15, « Tu te souviendras que tu as été en esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu » (LSG), il est rappelé au peuple, une fois de plus, que c’est l’œuvre et la puissance de Dieu en sa faveur qui l’a sauvé. À combien plus forte raison devrions-nous, en tant que chrétiens, nous rendre compte que ce n’est que l’œuvre et la puissance de Christ en notre faveur qui nous a sauvés du péché?

Ce commandement nous dit de nous reposer dans le salut que Dieu a obtenu pour nous par Son bras puissant. Nous sommes libérés de nos propres tentatives de justice en nous rappelant que Dieu est le Créateur et que nous pouvons Lui faire confiance pour nous recréer également, et pour nous libérer, même maintenant, de l’esclavage du péché si nous sommes prêts à Le laisser œuvrer en nous.

Quelle a été votre propre expérience de l’esclavage du péché? Comment pouvons-nous apprendre à nous approprier des promesses de libération qui nous ont été faites en Jésus?